Des tattoos pour tous (A dire 3 fois très vite)

« En mai, fais ce qu’il te plaît »

 

Fallait pas me le dire deux fois…

Je me prépare donc au soleil, à la douce brise dans mes cheveux et à enfin découvrir ma peau qui ne supporte plus les pulls et autres protections contre le froid.

Et puis je me rappelle que je vis en Belgique, ce froid plat pays qui est le mien.

Mais je suis une optimiste et je prépare une majestueuse entrée dès que des températures clémentes seront de la partie.

D’abord avec quelques achats pour agrémenter ma garde-robe (oui je suis addict au shopping et je ne me soigne pas), et ensuite avec ce fabuleux petit concept que je vais vous présenter à l’instant.

 

Si vous me suivez sur Facebook, Instagram ou Snapchat, vous avez peut-être remarqué que je suis tatouée. Si pas je vais faire un effort pour poster plus de mon quotidien, histoire qu’on continue de faire connaissance mais ce n’est pas le sujet…

J’aime les tatouages, ils racontent une histoire et parfois ils servent juste à sublimer celui ou celle qui les portent.

Dans ce bel ensemble de photos, seulement trois sont de vrais tattoos… Vous vous êtes fait avoir?

Peu importe que vous soyez tombé dans le panneau ou pas, la beauté de ces « fake » réside dans le fait que ils sont temporaires et très ressemblant à ce que pourrait donner un vrai tatouage. Le coté bleuté compris.

Inkbox c’est quoi?

Ce sont des tatouages temporaires, ils durent 2 semaines. Ils disparaissent progressivement comme le henné.

Le procédé fonctionne avec la pulpe d’un fruit venu du Panama, le huito. Les gars à l’origine de ce produit ont appris avec les indigènes qui l’utilisent déjà depuis les milliers d’années. Ce qu’ils ont fait ensuite c’est trouver le moyen de rendre le transfert du produit fini sur la peau sans préparation préalable et à la manière d’un pochoir.

Ils font des tas de modèles différents. Simples ou décalés, il y en a pour tous.

 

OK, on a compris mais comment on fait?

J’ai essayé de faire un tuto et ça a été un fiasco, je vous montre un bout pour le fun. Moquez-vous c’est permis…

 

Et sinon, y a leur video à eux. Vachement plus pro hein?

 Et ça fonctionne vraiment?

Eh bien oui et plutôt bien.

Je vais même vous expliquer à quel point. Premier essai, je lis les instructions (en anglais) vite fait et je me lance avec de l’aide. Dans les explications, ils précisent, non sans humour, qu’il y a un risque de transfert et que donc il faut le contact  prolongé avec un autre endroit du corps ou un tissu clair.

Je fais ma thug, et je me dis « Je suis pas débile ça va aller ».

On s’y met et à la fin des étapes à suivre il n’y a presque rien, ils le disent ça peut prendre plusieurs heures pour apparaître.

Je vais me coucher, je passe une bonne nuit et le lendemain je me prépare tranquillement pour ma journée de boulot. Comme souvent, je ne me regarde dans le miroir qu’a la fin juste avant de sortir de la salle de bain.

Oui t’a deviné… J’ai dormi sur ma main.

J’ai donc sur le visage, heureusement uniquement sur le menton, un début de triangle impossible à cacher même avec du fond de teint, de l’anti cerne ou de la poudre. J’ai pensé au masque mais je travaille dans le publique et paraît que c’est pas bien vu.

J’ai fini par porter un foulard pendant une semaine en me cachant discrètement une partie du visage dedans et à faire 3 gommages par jour.

Je confirme: ça fonctionne.

Ils proposent aussi un petit pot pour les dessins libres.

Le mien…

Les autres…

On est pas tous des artistes, vous l’aurez compris…

Combien ça coûte?

Les prix varient de 17 à 26$ soit 15 à 24 euros suivant la taille du motif. Il faut aussi compter 9$ (8 euros) pour les frais de port.

Le bémol: les frais de douanes puisque le paquet viens des Etats-Unis.

Le calcul est assez simple pour savoir ce qui faudra payer à l’arrivée du paquet avec ce site. (clique ici)

Qui pourrait être intéressé?

Le côté permanent du tatouage est pour les réticents l’obstacle majeure quand on ne voudrait le porter que comme un bijou.

Donc comme les décalcos métallisés qu’on a vu partout l’été passé, on utilise ce système pour une fête, un festival ou simplement parce qu’on en a envie.

L’autre option c’est le test. Tu as très envie de faire le grand saut mais tu hésites alors essaie 2 semaines et puis tu prends encore le temps de réfléchir parce que c’est quand même un peu pour la vie les vrais tatouages.

T’avais pas parlé d’une surprise sur Facebook et Instagram?

Mais oui! La surprise!

Je propose à deux d’entre vous de gagner une Inkbox. Par soucis de diversité, il y a deux motifs.

Les reliques de la mort pour les rêveurs comme moi (Paverell) ou l’autre que je qualifierais de géométrique et indien (Meteti).

 

Vous pouvez jouer pour l’un ou l’autre ou même les deux. Il suffit de suivre les instructions sur la page Facebook. Vous avez jusqu’au 7 mai pour tenter votre chance, alors on fonce!

Sinon vous pouvez aussi aller sur leur site ICI. La page Insta est aussi assez sympa pour s’inspirer.

Je vous lance plein de trèfles à quatre feuilles, c’est moins douloureux que les fers à cheval et je vous souhaite bonne chance.