Ampoules aux pieds

Goooood moooorning girls!

Vu mon absence ces derniers jours (blocus oblige), j’voudrais prendre soin de vous. Un mega câlin ce serait bien mais pas pratique… Alors mon cerveau s’est mis à fourmiller, enfin plutôt mon pied droit. Un vilaine ampoule se tapait tranquillement l’incruste sur mon petit peton. En se souciant peu du mal qu’elle allait me causer bien sûr.

Alors je dis : « vade retro satanas » (petite dédicace à une personne qui me fait beaucoup rire et qui maîtrise le latin).

Pas de précipitation, voici ce que je vous propose pour éviter, gérer et traiter les cloques.

Essayez quelques astuces préventives

Voici quelques méthodes de prévention qui fonctionnent plus ou moins bien suivant les personnes. A vous de tester si vous en avez besoin et ce qui marche pour vous :

  • Utilisez du talc ou autres lubrifiants en poudre sur vos pieds avant de partir. Cela assèche les pieds et réduit les frottements.
  • Appliquez une crème anti-frottement (de type NOK de Sports Akileïne) sur vos pieds. Certaines personnes en appliquent même pendant quelques jours avant (genre tu sais que tu vas porter ta toute nouvelle paire de chaussure fantastique). Des lubrifiants de type vaseline peuvent également être utilisés. Ces crèmes et lubrifiants protègent la peau des frottements.
  • Utilisez du sparadrap en prévention. Si vous savez que vous avez régulièrement des ampoules à certains endroits, vous pouvez les couvrir de sparadrap, d’une bande adhésive ou de pansements ampoules ou « double peau » (de type Compeed ou autre)  avant de partir. Les pansements ampoules ne tiennent par contre pas toujours aussi bien que du sparadrap et seront plutôt utilisés une fois l’ampoule apparue. Par contre, en utilisant du sparadrap en prévention, la peau reste fragile dans ces zones et ne durcit pas.
  • Renforcez la peau de vos pieds. Cela permet de retarder l’apparition d’ampoules. Pour cela, le plus simple est de marcher. Plus vous marchez, plus la peau de vos pieds s’épaissit et s’endurcit. Si vous ne randonnez pas souvent, ce qui est mon cas vous l’aurez deviné, marchez avec vos chaussures de temps en temps dans la vie de tous les jours ou marchez pieds nus. Certains vont jusqu’à utiliser du jus de citron, de la Bétadine ou de la pierre d’alun pour se durcir la peau des pieds. Mais nous n’irons pas jusque là hein?

Nous allons donc voir quelques conseils pratiques pour soigner une ampoule. Je tiens à préciser que je ne suis pas médecin et que les techniques présentées ici sont l’objet de beaucoup de discussions car certaines me semblent contradictoires.

Il n’existe pas une solution unique, cela dépend de chacun, du type d’ampoule et de son état: gros bobo mais ça va encore et « oh b*rdel de sucette je souffre le martyre ». Les propositions sont séparées en deux parties principales suivant si votre ampoule est déjà percée ou non, quand vous commencez à la soigner.

Gros bobo (ampoule non percée)

C’est ta douleur qui clignote…

Dans ce cas il y a deux solutions qui s’opposent :

  • Percer l’ampoule : c’est la méthode préférée des personnes qui pensent que le liquide contenu dans les ampoules (lymphe) est rempli de déchets (toxines) et qu’il faut l’éliminer au plus vite.
  • Ne pas percer l’ampoule : c’est la méthode préférée des personnes qui pensent que le liquide contenu dans les ampoules est produit par le corps en tant que protection. De plus, en ne perçant pas une ampoule vous avez moins de chance que celle-ci ne s’infecte.

En ce qui me concerne, et parce que je suis une nouille, j’opterai pour la deuxième solution…

Si l’ampoule est à la surface et pleine de liquide

Ces ampoules, si elles ne sont pas soignées rapidement, ont des chances de se percer ou de s’arracher en continuant à marcher.

Certains préfèrent percer ce type d’ampoule car elles sont très gênantes et provoquent des frottements à cause de leur volume. Parfois, elles forcent même à marcher d’une manière non naturelle qui peut entraîner d’autres blessures.

Si si on a tous connu cette situation, ne faites pas les innocentes.

Pour le forage (je sais je ne devrais pas utiliser ce terme mais c’est plus fort que moi), utilisez une aiguille stérilisée. Le plus simple pour stériliser une aiguille est de la faire rougir avec une flamme. Laissez ensuite le liquide s’écouler de l’ampoule et appuyez sur l’ampoule, sans l’abîmer, pour essayer d’enlever tout le liquide. La suite des soins dépend de l’état de la peau de l’ampoule :

  • Si la peau est intacte – ou presque – laissez-la.
    –  Si vous devez continuer à marcher, recouvrez-la d’un pansement, sparadrap ou un pansement ampoule (double peau) de type Compeed. N’oubliez pas d’enlever le pansement ou sparadrap le soir pour faire sécher et durcir l’ampoule. Si par contre vous avez opté pour un pansement ampoule, laissez-le.

    –  Si vous avez fini votre journée, aérez votre pied. De cette manière, l’ampoule séchera et la peau durcira. Vérifiez que l’ampoule ne se remplisse pas à nouveau et percez-la une seconde fois si c’est le cas et si vous êtes téméraire.

  • Si la peau est abîmée, traitez l’ampoule de la même manière que pour une ampoule percée involontairement (voir plus bas).

Si l’ampoule est profonde et contient peu de liquide

  • Si vous devez continuer à marcher, appliquez simplement un pansement, du sparadrap ou un pansement ampoule dessus pour limiter les frottements. Vous pouvez également appliquer de la crème anti-frottement de type NOK de Sports Akileïne. Dès que vous le pouvez, aérez votre pied et enlevez le pansement ou sparadrap (sauf pour les pansements ampoules de type Compeed).
  • Si vous avez fini votre journée de marche, laissez votre pied à l’air libre et ne recouvrez pas l’ampoule. Vous devrez peut-être la recouvrir suivant son état dès que vous reprendrez la marche.

« Oh b*rdel de sucette je soufre le martyr » (Si l’ampoule est percée involontairement)

Et ça c’est moi qui regarde le désastre

Au moins dans ce cas, il n’y a pas besoin de débattre longuement pour savoir s’il faut la percer ou non.

Si l’ampoule est percée, déchirée ou ouverte, découpez l’excédent de peau près des bords de l’ampoule avec des ciseaux stérilisés et désinfectez la nouvelle peau avec de l’alcool ou de l’antiseptique. En général pour moi, c’est là qu’une tierce personne intervient, parce que rappelez vous je suis une nouille.

Il faut être vigilant à ce qu’elle ne s’infecte pas. Ensuite, tout dépend si vous devez continuer à marcher ou pas :

  • Si vous pouvez aérer votre pied sans salir la plaie, faites-le. Cela peut être le cas si vous faites une pause déjeuner par exemple ou si vous êtes arrivé à la maison.
  • Si vous devez repartir, gardez des chaussures ou des chaussettes, recouvrez l’ampoule d’un pansement ampoule (double peau).

Conclusion

J’ai présenté ici différentes techniques pour soigner une ampoule au pied en y ajoutant mon point de vue. Je sais que beaucoup de personnes ont un point de vue différent et c’est normal. Certaines personnes percent toutes les ampoules et d’autres aucunes. Je vous conseille donc d’expérimenter et de voir ce qui vous convient le mieux.

Gardez toujours à l’esprit qu’il vaut mieux prévenir que guérir et qu’il vaut mieux soigner une ampoule le plus rapidement possible. Ensuite, il faut absolument s’en occuper régulièrement pour éviter que cela ne s’empire, au point qu’on soit obligé d’amputer. Je suis certaine que c’est deja arrivé, n’essayer pas de me convaincre du contraire!

N’attendez pas que la douleur vous fasse agir – c’est souvent trop tard.
Alors vous êtes de quelle école? Forage ou pansement?